Nos missions

MARELLE WOCHICAM accompagne au quotidien les enfants de l’orphelinat khmer franco-hongrois de Bakou en leur assurant un accès à la scolarité et en améliorant leurs conditions de vie et de bien-être dans le centre. Elle intervient concrètement et régulièrement grâce aux dons des parrains et concentre ses initiatives autour de quatre grands axes :

Alimentation

Au Cambodge, nombreuses sont les familles qui vivent sous le seuil de pauvreté et qui sont sujettes à des problèmes de malnutrition.

MARELLE WOCHICAM porte une attention particulière sur le plan alimentaire. L’alimentation des enfants de l’orphelinat est assurée en partie grâce à une allocation versée par le Ministère de l’Action Sociale au Cambodge.

Cependant, nous nous efforçons de nous assurer de la diversité de leur alimentation et d’augmenter leur ration en protéines et vitamines. Le représentant local nous informe aussi régulièrement sur ce que mangent les enfants.

A noter que le personnel et les enfants s’occupent d’un potager ainsi que d’un élevage de cochons qui leur donnent un complément alimentaire.

Exemples d’actions menées :
  • MARELLE WOCHICAM assure l’apport hebdomadaire de lait de soja et de fruits aux enfants de l’orphelinat.

Santé & Hygiène

MARELLE WOCHICAM porte un regard permanent sur la santé et l’hygiène de vie des enfants au centre. Nous restons en effet vigilants quant à la bonne santé des enfants et pouvons intervenir selon les besoins identifiés par notre correspondant local Chhim Sambath.

Jusqu’en 2016, le suivi médical et l’hygiène des enfants étaient essentiellement pris en charge par l’association Norway House Cambodia (voir nos partenaires). Cependant l’association NH semble se désengager de plus en plus du Centre pour se concentrer sur d’autres projets. MARELLE WOCHICAM sera donc sans doute amené à agir plus régulièrement sur ce plan en 2017.

Exemples d’actions menées :
  • Depuis 2009, Marelle-Wochicam s’assure du dépistage et de la vaccination contre l’Hépatite B du personnel et des enfants, notamment des nouveaux entrant au centre.

Education & Avenir

MARELLE WOCHICAM donne une place prioritaire à la scolarité, aux formations professionnelles et aux études supérieures.

Au Cambodge, 80% des enfants ne vont pas au delà des études primaires. Le but de l’association est d’accompagner ces enfants aussi loin que possible dans leurs études, de leur permettre d’apprendre un métier et ainsi de devenir autonomes.

MARELLE WOCHICAM cherche à orienter ces jeunes, autant que possible, vers des formations répondant tant à leurs envies qu’aux réalités économiques du pays.

L’école primaire se trouve à Bakou à 2km de l’orphelinat. Le collège et le lycée sont à 6 km et MW a acheté des vélos pour les trajets.

Douze étudiants vivent actuellement à Phnom Penh, sous la responsabilité de l’association, afin de poursuivre leurs études à l’Université ou en école professionnelle.

Exemples d’actions menées :
  • Mise en place, selon les années et les besoins, de cours supplémentaires d’anglais, mathématiques, chimie, physique, biologie ou encore de littérature khmère pour certains élèves (essentiellement pour ceux en années du brevet ou du bac).
  • Chaque année, MARELLE WOCHICAM prend en charge les formations professionnelles des jeunes ayant fini leur scolarité dans des centres tels que Don Bosco (électronique), Paul Dubrule (restauration et hôtellerie), PSE (20 filières différentes dans l’hôtellerie, la gestion et vente, les métiers techniques, …).

Bien-être & Loisirs

Bien qu’axées prioritairement sur la réponse aux besoins essentiels et à l’avenir des enfants du centre, les actions de MARELLE WOCHICAM visent également à améliorer leur bien-être et à leur proposer des loisirs.

Une bibliothèque (cf. image ci-contre) a été mise en place qui doit encore être enrichie ; des livres, CD et cassettes de musiques sont à leur disposition.

Exemples d’actions menées :
  • En plus des fêtes de Noël et du Nouvel An khmer, 2 à 3 sorties sont organisées chaque année. Par exemple, en novembre 2015, les plus grands ont passé deux jours à Siem Reap où ils ont pu apprécier la beauté des temples d’Angkor.
  • Depuis 2015, une fois par mois, les anniversaires des enfants nés le même mois sont fêtés.
  • Chaque dimanche, une intervenante locale vient proposer des activités d’éveil aux enfants : lecture de contes, coloriages, chants et jeux divers.
  • Achat régulier de vêtements, chaussures et uniformes scolaires.